Les objectifs vous font penser à de la comptabilité et les résolutions, cela fait longtemps que vous avez compris que ce ne sont que des voeux pieux que l’on fait dans l’ivresse du début d’année.

Mais si vous avez l’impression d’être ballotée par la vie sans avoir aucune maitrise de ce qui vous arrive ou si vous tournez en boucle peut-être qu’il faudrait reconsidérer la question.

A mon sens les objectifs sont comme les certitudes, il est mauvais de s’y accrocher coûte que coûte, mais il est nécessaire d’en avoir pour pouvoir avancer.

C’est à partir de nos certitudes inconscientes que nous nous construisons. Et puis, en grandissant, nous les remettons en question, en gardons certaines et en adoptons de nouvelles pour devenir une meilleure version de nous-même. Et le processus est sans fin. C’est bon signe car cela veut dire que nous évoluons.

Donc, si vous voulez matérialiser vos rêves, il vous faut choisir des objectifs. Et là vous me voyez venir, il faudra les remettre en questions, en garder certains et en choisir de nouveaux.

Je vois que le mot « objectif » fait toujours grincer certaines d’entre vous mais gardez bien en tête que c’est grâce à eux que vous pourrez discerner en un clin d’oeil quelles sont vos priorités du mois, de la semaine, de la journée et que vous saurez comment répondre à une demande intempestive.


Pour en revenir aux résolutions de la nouvelle année, même si je pense qu’elles sont peu efficaces, je trouve dommage de ne pas profiter de la magie créée par nos attentes devant cette page blanche qui apparaît devant nous.

J’avais cela en tête quand j’ai créé l’agenda Avallon Planner ©. J’ai voulu tirer parti de cette magie que l’on a coutume de mettre en avant en janvier alors qu’elle est présente tout au long de l’année, notamment lors des changements de saison.

Au lieu de proposer un agenda classique, j’ai créé un agenda saisonnier. Tous les trois mois un nouvel objet, symbole du nouveau portail que l’on franchit. Vous pouvez vous autoriser à célébrer, effacer, recommencer ou remodeler. Tous les trois mois vous prêtez une écoute particulière à vos rythmes personnels, à votre corps, vous passez en revue les événements inattendus qui se sont produits, les opportunités qui sont apparues et vous ré-évaluez vos objectifs.

J’ai testé et j’ai trouvé cette méthode très efficace. Cela évite de rester trop longtemps sur une mauvaise voie ou de se décourager quand on n’a pas atteint un objectif qui nous tenait à coeur. On a essayé pendant trois mois. Peut-être qu’on s’y est mal pris, ou que ce n’était pas le bon moment mais on ne passe pas toute une année à s’auto-stigmatiser.

Il est vrai aussi que la façon dont vous vous y prenez pour sélectionner vos objectifs est très importante, mais ça, c’est une autre histoire.

A bientôt !